Avez-vous l’impression de subir ces émotions qui vous envahissent au quotidien sans savoir trop qu’en faire ? Ou au contraire, préférez-vous les enfouir et offrir au monde extérieur un visage presque indifférent ? Peu importe l’attitude que vous avez choisi d’adopter, la problématique reste la même, c’est-à-dire comment appréhender et exprimer ces émotions que vous ressentez?
Être hypersensible, c’est vivre tout avec intensité et les émotions n’en sont pas exclues. Nous ressentons les choses avec une telle profondeur, les émotions peuvent devenir si fortes et envahissantes que nous avons parfois la sensation de perdre le contrôle ou de devoir exploser pour être soulagé. Évidemment nous ne parlons pas que d’émotions dites « négatives », la joie peut également être subie si elle est trop intense.
L’émotion est pour certains un véritable mot tabou. En tant que personne hypersensible on vous a sûrement déjà reproché de trop en faire, de ne pas gérer vos émotions, d’être le « fauteur de troubles »… En effet, pour avoir un comportement social « acceptable », il faut faire taire l’affect, le trouble, le sentiment, l’agitation intérieure pour entrer dans ce moule du contrôle de soi ! Mais les émotions ne sont-elles pas ce qui colore la vie et ce qui nous définit en tant qu’humains ?

 

Qu’est-ce qu’une émotion ?

Si on s’en tient à la définition proposée par le dictionnaire Larousse une émotion est un trouble subit, une agitation passagère causés par un sentiment vif de peur, de surprise, de joie, etc.
Mais je préfère la définition proposée par Isabelle Filliozat, psychothérapeute qui étudie les émotions depuis plus de 30 ans – dans son livre L’intelligence du cœur.
Étymologiquement, motion évoque le mouvement; le préfixe é- en indique la direction vers l’extérieur. L’é-motion est un mouvement vers le dehors, un élan qui naît à l’intérieur de soi et parle à l’entourage, une sensation qui nous dit qui nous sommes et qui nous met en relation avec le monde.
Une émotion peut être provoquée par un souvenir, une pensée ou un évènement extérieur. Elle nous informe et nous guide sur ce que nous aimons et ce que nous détestons. Une émotion se manifeste par des pensées et un ensemble de sensations physiques comme des palpitations, une chaleur, une mimique du visage, une bouche sèche, une modification de la voix, une modification des rythmes respiratoire et cardiaque…
A chaque fois que vous éprouvez une émotion, tout un système se met en place : les pensées et les images qui vous viennent à l’esprit, les souvenirs qui reviennent, les aspects de votre personnalité ou du monde extérieur auxquels vous prêtez attention, les sensations physiques que vous ressentez, les changements physiques comme l’appétit, votre comportement et les choses que vous avez envie de faire…

 

Pourquoi est-ce essentiel de les décoder ?

Même si aujourd’hui encore il est plus convenable de cacher ou de contrôler ses émotions, de nombreuses études démontrent que l’hyper contrôle induit plus de troubles à moyen terme. Il est donc essentiel de ne plus les cacher ou les contrôler mais de les accueillir car elles ont un message à délivrer et elles nous permettent d’avoir les réactions appropriées aux situations. Le décodage d’une émotion peut se faire en 2 étapes.

Tout ce à quoi l’on résiste persiste et tout ce que l’on embrasse s’efface. Carl Jung

Premièrement, accueillir son émotion c’est avant tout apprendre à ressentir les sensations physiques et identifier l’émotion ressentie. Quelles sensations physiques accompagnent l’émotion ressentie ? Et quelle émotion suis-je en train de ressentir ? Au début, nous nous limiterons aux 4 émotions de base : la peur, la colère, la tristesse et la joie.

Comment faire ?
Prenez l’habitude de faire ce petit exercice régulièrement quelques minutes par jour.  Plus vous le ferez, plus il vous sera facile de le faire. Vous pourrez ainsi vraiment observer les sensations physiques dans un moment émotionnellement intense. Soyez simplement dans l’observation et ne cherchez pas à interpréter.

  1. Écoutez votre corps : que ressentez-vous ?
  2. Mettez des mots sur vos sensations physiques : j’ai les mains froides, j’ai la gorge sèche, mon cœur bat plus vite… 

Puis, identifiez le message de votre émotion. Demandez-vous :

Peur : De quoi ai-je peur ?
Tristesse: Qu’est-ce que j’ai perdu?
Colère: Comment mes valeurs ont-elles été attaquées?
Joie : Qu’est-ce que j’ai gagné?

J’aimerais attirer votre attention sur un point essentiel. Nos émotions s’expriment à travers notre corps et en tant que personnes hypersensibles nous sommes plus souvent et plus intensément sollicitées par elles. Il est essentiel de prendre grand soin de notre énergie et de notre corps quand nous vivons des émotions intenses. Notre niveau d’énergie détermine notre capacité à mieux accueillir nos émotions et à avoir une vision plus claire sur ce qui a déclenché cette émotion.
Quand vous vivez une émotion intense, prenez donc un moment pour vous : méditez, promenez-vous dans la nature, reposez-vous et dormez.

Prendre un temps pour soi quand on vit des émotions intenses.

Que faire dans une situation de crise ?

Voici quelques astuces et conseils que vous pouvez utiliser quand vous vivez une situation de crise et que vous vous sentez complètement submergé :

  • Si la situation est trop intense émotionnellement et que c’est possible, partez. Il est parfois plus sage de laisser passer l’orage et de revenir apaisé.
  • Pratiquer la respiration abdominale va vous permettre de détendre votre diaphragme et votre plexus solaire, le chakra des émotions. Respirez par le ventre, imaginez que votre ventre est un ballon de baudruche que vous voulez remplir d’air à chaque inspiration.
  • Aidez-vous de petites phrases qui inspirent le calme comme « Respire » ou « Relax ». Réconfortez-vous.
  • Pratiquez cette relaxation pendant 30 secondes : Tendre les muscles du corps entier. Inspirer profondément. Expirer  et  détendre  les  muscles  en  imaginant  que toute  la  tension quitte le corps. Sourire et se dire qu’on est capable de faire face à la situation. Continuer à avoir des respirations profondes, lentes et régulières.

D’autres conseils pour bien vivre ses émotions ? Vos expériences sont les bienvenues au bas de cet article.

Et n’oubliez pas de partager cet article ! 😉

 

82 Partages
Partagez70
Tweetez
Enregistrer12
Partagez