398 words1.5 min read

Quand reconnaissance rime avec souffrance

AUTEUR
La première grande étape de mon aventure intérieure a été de découvrir que j'étais hypersensible. Cela m'a permis de me reconnecter à mon corps et à mes émotions. Ensuite, mon intuition m'a guidée vers la compréhension des mécanismes de l'ego pour que je me relie petit à petit à mon âme et que je décide totalement de me dédier à éveiller cette autre conscience.
CATEGORIES

Pendant un coaching avec une de mes clientes,
Elle me partageait la souffrance de son besoin de reconnaissance.

Une souffrance ? 
Tout à fait. 

Avoir un besoin permanent de reconnaissance peut vraiment te gâcher la vie. 

Pourquoi ? 
Laisse moi te donner quelques exemples :

  • au moindre signe de mécontentement de l’autre, on a l’impression d’avoir fait une erreur et on a l’impression de redevenir un enfant qui a fait une bêtise. 
  • on a besoin d’être approuvé dans ses décisions.  
  • on ne se sent pas à la hauteur. 
  • on s’empêche d’agir ou de dire certaines choses par peur du regard des autres.

Quand ce besoin est démesuré, il est impossible à combler et peut devenir un frein. 
C’est le signe d’un manque d’estime de soi. 

Pourquoi ? 
Parce qu’une bonne estime de soi c’est avant tout …
… savoir se respecter. 
… avoir confiance en soi. 
… avoir la croyance qu’on a de la valeur. 

Une bonne estime de soi, c’est SE RECONNAITRE ! 
C’est à dire être conscient de ses capacités et de ses limites, de sa valeur. 

Et malheureusement, les hypersensibles ont généralement un gros besoin de reconnaissance. 
Ce qui est souvent interprété comme de l’immaturité. 

Le problème ? 
Manquer de valorisation/ de reconnaissance par rapport à ses besoins de départ,
Provoque un sentiment de ne pas être adapté à ce monde, d’être un imposteur

De plus, si tu penses constamment que les autres sont mieux que toi ou valent mieux que toi,
Tu vas commencer à te dénigrer en toutes circonstances,
Et à perdre ta confiance en toi. 

Tu vas avoir peur d’agir seul et tu vas rechercher le soutien des autres en permanence. 
Ça peut être envahissant pour les autres. 

Nous avons tous besoin d’être reconnus. 
Mais il est essentiel que la reconnaissance fasse partie de ta propre force intérieure. 

C’est un pilier à développer en toi, pour ton bien-être. Mais aussi pour ta liberté ! 

Imagine que ce soit toi qui t’apportes cette reconnaissance. 
Tu peux alors t’encourager.
Tu sais que tu es une bonne personne, intègre et courageuse. 
Tu agis selon tes propres valeurs. 
Tu te fais suffisamment confiance dans tes choix. 
Tu sais que tu as les ressources en toi pour dépasser les obstacles de la vie. 

Sois doux avec toi,
Gaëlle