417 words1.6 min read

Le courage d’être soi !

AUTEUR
La première grande étape de mon aventure intérieure a été de découvrir que j'étais hypersensible. Cela m'a permis de me reconnecter à mon corps et à mes émotions. Ensuite, mon intuition m'a guidée vers la compréhension des mécanismes de l'ego pour que je me relie petit à petit à mon âme et que je décide totalement de me dédier à éveiller cette autre conscience.
CATEGORIES

Comment vis-tu ton hypersensibilité ? 

Est-ce que c’est encore une souffrance pour toi ?  Est-ce que tu te sens différent et incompris ? 

Ou au contraire, exploites-tu la pleine puissance de ton hypersensibilité ? 

Si tu subis encore ton hypersensibilité, ( mais plus pour longtemps ! )
Imagine ce que serait ta vie si ton hypersensibilité était ta force
Et que tu exprimais tout ton potentiel.

Tu sais poser tes limites avec bienveillance et détermination.

Tes choix sont guidés par tes valeurs et ce que tu désires réellement,
et non plus le regard des autres ou un avis extérieur.

Tu avances même si tu as peur,
Car tu connais ta valeur et tu sais que tu as toutes les ressources en toi.

Tu sais exactement ce que tu veux, et tu as confiance en toi et en la vie. 

Tu es à l’écoute de ton corps et de tes émotions, et tu te sens apaisé et serein. 

Tu te sens libre d’être toi-même, et tu vis des relations joyeuses et bienveillantes. 

Tu es à l’écoute de tes besoins, et tu sais les respecter. 

Tu t’affirmes en toutes circonstances  et tu ressens une joie profonde d’être pleinement toi. 

Comment te sens-tu après avoir lu ces quelques lignes ? 

Il y a un mot qui te sépare de cet état où tu subis ton hypersensibilité
et cet état où tu vis ton hypersensibilité dans son potentiel. 

C’est le COURAGE !
Le courage d’être soi. 

C’est avoir peur mais avancer quand même, C’est le fait d’agir malgré les doutes et les difficultés. 

Le courage d’être soi ne se transmet pas par les gênes. 
Ne s’acquiert pas dans une luttes contre les autres et la société.
Ne vise pas à vaincre ou à convaincre.

Non, ce n’est rien de tout ça !

Il se découvre à partir d’une rencontre avec toi même.
Il va naître d’une transformation de tes conditionnements et habitudes.
Il se développe un peu plus chaque jour.

Chaque jour c’est un voile qui se lève,
Une compréhension et une prise de conscience qui se fait,

Le courage d’être soi se révèle petit à petit en douceur et avec émerveillement.

Ça nécessite un cheminement par étapes.

Pourquoi ? 
C’est un peu comme une construction. 
On commence par les plans, les fondations, les murs… puis, en dernier, les finitions. 

Sois doux avec toi,
Gaëlle 

Commentaires

  1. Omari 2 mars 2020 at 14 h 28 min

    Bonjour Gaëlle, après une longue période où je me suis oublié ça fait un mois que j’entreprends un travail de reconnexion a moi même, a mes émotions desquels je m’étais éloignés depuis longtemps, a mon coeur a mes énergies. J’ai ressenti que c’était devenu vitale de faire se travail, car je n’arrivais pas a différencier les émotions qui venait de l’extérieur et les miennes. J’ai fais le constat que j’avais intériorisé tout un tas de façon d’être, d’émotions qui n’était pas miennes, et j’ai eu très peur de me perdre moi même dans tout ça. Aujourd’hui j’aimerais ne faire qu’un avec cette sensibilité, accrue et en faire ma force. Je découvre ta chaîne et je te remercie pour tes partages qui permettent de comprendre et de travailler sur des problématiques que l’on peut rencontrer en tant qu’hypersensible dans une société où la sensibilité et les émotions sont blâmées et rejeté. Mon désir le plus cher aujourd’hui est d’être moi même, je viens de consulter ton article et j’essaie d’accéder a la conférence sur comment vivre sa sensibilité de manière sereine et épanouie mais le lien n’existe plus. Est il possible d’accéder a un Replay ?
    Je te remercie pour l’éclairage que tu nous apportes avec ce blog empli d’amour et qui donne espoir et des conseils précieux pour se comprendre s’accepter et se chérir avec cette magnifique sensibilité qui nous donne une perception du monde et des autres accrues, de voir les choses d’un oeil pleins de magie, de bienveillance et de compassion.