872 words3.4 min read

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

AUTEUR
La première grande étape de mon aventure intérieure a été de découvrir que j'étais hypersensible. Cela m'a permis de me reconnecter à mon corps et à mes émotions. Ensuite, mon intuition m'a guidée vers la compréhension des mécanismes de l'ego pour que je me relie petit à petit à mon âme et que je décide totalement de me dédier à éveiller cette autre conscience.
NEWSLETTER

Reçois les nouveaux articles et les évènements à venir

Il y a beaucoup d’idées reçues autour de l’hypersensibilité. Les personnes hypersensibles peuvent être souvent perçues comme faibles, qui se vexent facilement et qui peuvent sembler parfois immatures. Mais être hypersensible c’est avoir un fonctionnement atypique qu’il est nécessaire d’accepter et de comprendre.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité est un tempérament inné et probablement héréditaire. C’est un comportement, un fonctionnement différent mais « normal ». Selon Elaine Aron, psychologue et psychothérapeute qui a découvert son hypersensibilité puis entrepris des recherches depuis les années 90, environ 15 à 20 % de la population est hypersensible, soit 1 personne sur 5 ! Les personnes hypersensibles ont un ressenti et une sensibilité plus forte aux impressions et aux stimuli du monde extérieur, ce qui entraine une amplification des ressentis, des perceptions et leurs conséquences. La perception du monde, des autres et de soi est non filtrée.




Être hypersensible, c’est être en permanence stimulé, voire hyperstimulé par rapport à des circonstances extérieures, des souvenirs, des pensées, des projets, la sensation intérieure du corps (douleurs, tensions musculaires, faim, soif…). L’hyperstimulation est un phénomène qui éveille le système nerveux, attire son attention et incite les nerfs à envoyer une volée de petites décharges électriques. Cette hyperstimulation peut entraîner un effondrement émotionnel, un profond besoin de se mettre en retrait du monde pour retrouver un calme intérieur.

Une faiblesse…

L’hypersensibilité est encore peu connue et souvent mal comprise. Une personne hypersensible va souvent s’entendre dire : « Tu penses trop », « Ne prends pas tout au sérieux », « Tu es trop sensible »… et elle est souvent vue comme une personne fragile et capricieuse. Dans un monde où le pouvoir et la force sont mis en avant, où pleurer c’est être vulnérable, où aimer la solitude est souvent perçu comme de l’asociabilité, être hypersensible est en effet perçu comme une faiblesse.

… ou une force

Apprendre à se connaître, à trouver son propre rythme, à apprivoiser son hypersensibilité pour s’aimer et trouver sa place est le défi que doit relever chaque hypersensible pour pouvoir être heureux. En effet, derrière l’image de l’hypersensible fragile, il y a un véritable potentiel à découvrir et à exploiter. Le quotidien d’une personne hypersensible est intense mais cela implique également qu’elle ressent plus fortement la beauté du monde qui l’entoure, qu’elle peut vivre de réels moments d’extase en écoutant une simple musique par exemple, qu’elle se sent très fortement connectée à la vie et aux gens qu’elle aime ou que faire l’amour est un moment divin… Être hypersensible c’est se sentir intensément vivant !

Hypersensibilité, force ou faiblesse ?

Voici quelques caractéristiques d’une personne hypersensible.

Hyperesthésique

L’hyperesthésie est une sensibilité exacerbée des différents sens qui affecte la perception des sensations douloureuses, vibratoires, thermiques ou tactiles. Un bruit de sirène, le vent, un parfum trop fort, une odeur de cigarette, une accolade, un lieu visuellement saturé, trop de lumière… peuvent venir hyperstimuler le système nerveux.  Par des astuces simples à mettre en place au quotidien, il est possible de calmer ses différents sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

Émotif

Être hypersensible implique aussi d’apprendre à maîtriser ses émotions. L’énergie d’un lieu, les émotions d’une personne, une lecture, les actualités, un sujet de discussion… peuvent venir perturber l’équilibre émotionnel et provoquer un épuisement, une sensation d’oppression, de l’hyperémotivité. Développer la conscience de son corps, de son ressenti et de ses pensées, être de plus en plus à l’écoute de soi sont des clés vers le bien-être.

Intuitif et créatif

Les hypersensibles ont cette capacité à percevoir le monde de façon subtile, ils ont une connaissance directe et immédiate qui ne nécessite pas le recours au raisonnement. Ils savent sans comprendre pourquoi ni comment et ils décodent avec aisance les subtilités. Ils sont intuitifs.

Les hypersensibles sont très créatifs. Ils ont une pensée en arborescence et pensent souvent en dehors des sentiers battus. On peut les qualifier « d’original ». Ils ont une capacité à percevoir avec une grande profondeur la beauté de la vie.

Empathique et en quête de sens

Les hypersensibles sont des personnes très empathiques, c’est-à-dire qu’ils ont cette capacité à ressentir les émotions de quelqu’un d’autre et à réussir à se mettre à la place d’autrui.

Ils ont besoin de donner un sens à ce qu’ils font, c’est une véritable quête de vie qui peut créer un sentiment de décalage avec les autres et cela peut venir renforcer ce sentiment d’être différent, seul et aliéné.

Pour un hypersensible, trouver son propre rythme et un mode de vie adapté devient vital. Cela est possible par la compréhension et l’acceptation de son hypersensibilité qui permettra de révéler ce potentiel immense. Si vous avez encore quelques doutes, je vous invite à répondre à ce questionnaire.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires

  1. Anonyme 13 novembre 2016 at 16 h 44 min

    4.5

  2. VALERIE 13 novembre 2016 at 16 h 47 min

    Merci Gaelle pour tes articles. Ce que j’aime à travers tes articles, cest que je découvre que je suis normale, que je ne suis pas seule comme ca et qu’on peut développer des techniques pour apprendre à vivre avec notre hypersensibilité

    • Gaëlle 18 novembre 2016 at 10 h 42 min

      Merci pour ton commentaire Valérie :). L’hypersensibilité est en effet normale et nous pouvons nous autoriser à être différent, même si ce n’est pas toujours compris par tout le monde. Notre hypersensibilité se découvre et s’apprivoise pour nous amener vers notre bonheur. 🙂

  3. isabelle 20 décembre 2016 at 1 h 10 min

    Merci Gaëlle pour tous ces articles.
    J’ai 45 ans et cet été j’ai découvert qui j’étais réellement. Cela m’a pris tellement d’années de souffrance, de larmes et d’incompréhension, pour arriver à ce jour où en lisant votre article et fais le test je me suis révélée à moi-même.
    Quel choc, quel soulagement aussi. Pour venir jusqu’à vous et à vos articles, jusqu’au bout de moi-même aussi je devais certainement me dire au fond de moi qu’il y avait quelque chose que je devais savoir!
    Certainement Une intuition de mon âme qui lorsqu’elle vacillait dans les ténèbres de mes doutes et mes espoirs, dans le brouillard de ma tristesse, guidait chacun de mes pas. Oui bien sûr je devais le savoir au fond de mon être.
    Je suis encore abasourdie par la découverte, mais je reste encore incomprise, je dis aux autres que je suis « borderline », pendant des années j’ai supporté un traitement anti-depresseur qui ne m’a guère aidé et aujourd’hui encore je me rends compte que je tombe souvent dans les précipices au moindre battement d’aile d’un papillon….Mais les autres ne comprennent pas, j’ai l’impression de ne pas être faite pour cette planète, peut être parce que moi aussi je n’ai pas encore appris à m’apprivoiser.
    La découverte ne fait pas la leçon et l’apprentissage de soi risque d’être bien long. En tout cas, j’aimerai vous dire mille fois merci pour m’avoir aidé à y voir un peu plus clair sur moi, merci de parler en nos noms, merci pour vos partages.
    Sincèrement
    Isabelle

    • Gaëlle 20 décembre 2016 at 6 h 53 min

      Bonjour Isabelle, merci du fond du cœur pour votre touchant message. Découvrir son fonctionnement après tant d’années d’incompréhension peut être un grand choc, je l’ai vécu également. Prenez le temps de réaliser tout ça, ce n’est pas rien. Tout est remis en cause, votre relation au monde, votre regard sur vous-même, les autres… ça peut être brutal, mais maintenant vous détenez la clé vers votre bonheur. Quand j’ai découvert mon hypersensibilité, cette colère qui était en moi s’est estompée, comme si mon âme se disait « ça y est, elle a compris ». Quel soulagement ! Prenez votre temps, appliquez pas à pas certains conseils et c’est déjà une très grande avancée parce que maintenant, vous savez qui vous êtes. Votre entourage aura encore du mal à vous comprendre au début, ne forcez pas les choses. Plus vous allez rayonner, plus ils vont venir vers vous pour comprendre et vous redécouvrir. Prenez bien soin de vous. Gaëlle

      • fontaine iSABELLE 30 décembre 2016 at 16 h 30 min

        Merci du fond du coeur et surtout merci à votre âme pour tout ce qu’elle offre aux autres à travers ces messages
        Bien à vous
        Isabelle

        • Gaëlle 6 janvier 2017 at 8 h 52 min

          Merci pour votre message plein de gratitude Isabelle. C’est avec une grande joie que je partage mes compréhensions et mes conseils. Prenez bien soin de vous.

  4. Anonyme 28 mai 2017 at 16 h 01 min

    5

  5. SOPHIE 13 mai 2018 at 2 h 15 min

    Bonjour,

    J’aime beaucoup ce que vous écrivez.
    Du coup, j’ai très envie de faire le questionnaire pour savoir si je suis vraiment hypersensible car je ne suis pas si sensible que ça des 5 sens (j’ai peu d’odorat par exemple mais je m’extasie avec les parfums, je n’ai pas un toucher développé mais j’adore toucher, je ne me sens pas si sensible que ça à la lumière même si je le suis un petit peu et que je préfère un endroit tamisé). Par contre, je ressens très fortement ce que sont réellement les autres. Je décrypte les autres et leurs propos assez facilement.
    Et le lien vers le questionnaire ne fonctionne pas. 🙂
    Je pense aussi faire de la phobie sociale. Est-ce qu’on peut confondre les 2 ?
    Merci à vous pour vos écrits !!

  6. Lydia 11 mars 2020 at 6 h 01 min

    Bon il semblerait que je le sois un peu ( pour ce qui est des 5 sens surtout)
    J’ai eu droit à beaucoup de qualificatifs dans la vie, souvent antinomiques ( chochotte et char d’assaut, susceptible ou insensible, jamais contente mais facile à satisfaire, trop exigeante ou trop laxiste, rigide à la limite du dirigiste mais qui se laisse marcher sur les pieds, active mais fénéante, sociable et asociale, intelligente mais incapable de comprendre des trucs simples, bizarre, difficile à suivre, voire tordue, avec des centres d’intérêt qui me rendent ennuyeuse comme la pluie
    pour la plupart des interlocuteurs…)
    j’ai du mal à cerner les gens, ils sont illogiques et incompréhensibles. Par contre, j’ai un détecteur intégré pour les manipulateurs et malhonnêtes.

    Bref j’ai parfois du mal à savoir si je suis normale ou complètement à la masse. Insensible ou sensible ?
    Peu importe, j’ai fini par prendre mon parti d’être la relou de service qui pète l’ambiance avec son humour noir et ses sujets de discussion que personne ne pige.

    Le plus drôle et savoureux étant d’être étiquetée  » atypique » par quelqu’un qui sort lui-même du lot. Je l’ai pris comme un compliment, et c’est l’un des meilleurs qu’on pouvait me faire, même si ce n’était peut être pas le but

    Il faudra que je demande à ma copine à haut potentiel si elle est aussi intolérante aux bruits et odeurs, je la reconnais pas mal.