Il y a beaucoup d’idées reçues autour de l’hypersensibilité. Les personnes hypersensibles peuvent être souvent perçues comme faibles, qui se vexent facilement et qui peuvent sembler parfois immatures. Mais être hypersensible c’est avoir un fonctionnement atypique qu’il est nécessaire d’accepter et de comprendre.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité est un tempérament inné et probablement héréditaire. C’est un comportement, un fonctionnement différent mais « normal ». Selon Elaine Aron, psychologue et psychothérapeute qui a découvert son hypersensibilité puis entrepris des recherches depuis les années 90, environ 15 à 20 % de la population est hypersensible, soit 1 personne sur 5 ! Les personnes hypersensibles ont un ressenti et une sensibilité plus forte aux impressions et aux stimuli du monde extérieur, ce qui entraine une amplification des ressentis, des perceptions et leurs conséquences. La perception du monde, des autres et de soi est non filtrée.

Être hypersensible, c’est être en permanence stimulé, voire hyperstimulé par rapport à des circonstances extérieures, des souvenirs, des pensées, des projets, la sensation intérieure du corps (douleurs, tensions musculaires, faim, soif…). L’hyperstimulation est un phénomène qui éveille le système nerveux, attire son attention et incite les nerfs à envoyer une volée de petites décharges électriques. Cette hyperstimulation peut entraîner un effondrement émotionnel, un profond besoin de se mettre en retrait du monde pour retrouver un calme intérieur.

Une faiblesse…

L’hypersensibilité est encore peu connue et souvent mal comprise. Une personne hypersensible va souvent s’entendre dire : « Tu penses trop », « Ne prends pas tout au sérieux », « Tu es trop sensible »… et elle est souvent vue comme une personne fragile et capricieuse. Dans un monde où le pouvoir et la force sont mis en avant, où pleurer c’est être vulnérable, où aimer la solitude est souvent perçu comme de l’asociabilité, être hypersensible est en effet perçu comme une faiblesse.

… ou une force

Apprendre à se connaître, à trouver son propre rythme, à apprivoiser son hypersensibilité pour s’aimer et trouver sa place est le défi que doit relever chaque hypersensible pour pouvoir être heureux. En effet, derrière l’image de l’hypersensible fragile, il y a un véritable potentiel à découvrir et à exploiter. Le quotidien d’une personne hypersensible est intense mais cela implique également qu’elle ressent plus fortement la beauté du monde qui l’entoure, qu’elle peut vivre de réels moments d’extase en écoutant une simple musique par exemple, qu’elle se sent très fortement connectée à la vie et aux gens qu’elle aime ou que faire l’amour est un moment divin… Être hypersensible c’est se sentir intensément vivant !

Hypersensibilité, force ou faiblesse ?

Voici quelques caractéristiques d’une personne hypersensible.

Hyperesthésique

L’hyperesthésie est une sensibilité exacerbée des différents sens qui affecte la perception des sensations douloureuses, vibratoires, thermiques ou tactiles. Un bruit de sirène, le vent, un parfum trop fort, une odeur de cigarette, une accolade, un lieu visuellement saturé, trop de lumière… peuvent venir hyperstimuler le système nerveux.  Par des astuces simples à mettre en place au quotidien, il est possible de calmer ses différents sens : la vue, l’ouïe, le toucher, l’odorat et le goût.

Émotif

Être hypersensible implique aussi d’apprendre à maîtriser ses émotions. L’énergie d’un lieu, les émotions d’une personne, une lecture, les actualités, un sujet de discussion… peuvent venir perturber l’équilibre émotionnel et provoquer un épuisement, une sensation d’oppression, de l’hyperémotivité. Développer la conscience de son corps, de son ressenti et de ses pensées, être de plus en plus à l’écoute de soi sont des clés vers le bien-être.

Intuitif et créatif

Les hypersensibles ont cette capacité à percevoir le monde de façon subtile, ils ont une connaissance directe et immédiate qui ne nécessite pas le recours au raisonnement. Ils savent sans comprendre pourquoi ni comment et ils décodent avec aisance les subtilités. Ils sont intuitifs.

Les hypersensibles sont très créatifs. Ils ont une pensée en arborescence et pensent souvent en dehors des sentiers battus. On peut les qualifier « d’original ». Ils ont une capacité à percevoir avec une grande profondeur la beauté de la vie.

Empathique et en quête de sens

Les hypersensibles sont des personnes très empathiques, c’est-à-dire qu’ils ont cette capacité à ressentir les émotions de quelqu’un d’autre et à réussir à se mettre à la place d’autrui.

Ils ont besoin de donner un sens à ce qu’ils font, c’est une véritable quête de vie qui peut créer un sentiment de décalage avec les autres et cela peut venir renforcer ce sentiment d’être différent, seul et aliéné.

Pour un hypersensible, trouver son propre rythme et un mode de vie adapté devient vital. Cela est possible par la compréhension et l’acceptation de son hypersensibilité qui permettra de révéler ce potentiel immense. Si vous avez encore quelques doutes, je vous invite à répondre à ce questionnaire.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager et à laisser un commentaire.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

463 Partages
Partagez308
Tweetez
Enregistrer155
Partagez