Mes premières lectures au sujet de l’hypersensibilité m’ont vraiment interpellée. Je me suis reconnue dans un grand nombre de traits de cette personnalité et j’avais besoin d’en savoir plus. Est-ce que j’avais enfin trouvé une réponse à mes questionnements sur ce que je ressentais, sur qui j’étais… ?

En continuant dans cette connaissance de moi-même, j’ai découvert les travaux d’Elaine Aron, psychothérapeute américaine qui travaille depuis de nombreuses années sur ce sujet. Elle a établi un questionnaire sur l’hypersensibilité qui vous apportera un éclairage supplémentaire.

Êtes-vous hypersensible ? Le questionnaire

Répondez sincèrement à chaque question. Cochez l’affirmation si cela s’applique dans une certaine mesure à vous.  Laissez la case vide si cela ne s’applique pas vraiment ou pas du tout à vous.


Je suis conscient des subtiles nuances de mon environnement.

L'humeur des autres me touche.

Je suis très sensible à la douleur.

J'ai besoin de me retirer pendant les journées frénétiques, soit au lit, soit dans une chambre obscurcie, soit dans tout endroit où je suis susceptible d'être tranquille et libéré de toute stimulation.

Je suis particulièrement sensible aux effets de la caféine.

Je suis facilement terrassé par les lumières violentes, les odeurs fortes, les tissus grossiers ou les sirènes proches.

J'ai une vie intérieure riche et complexe.

Le bruit me dérange.

Les arts et la musique suscitent en moi une émotion profonde.

Je suis une personne consciencieuse.

Je sursaute facilement.

Je m'énerve lorsque j'ai beaucoup à faire en peu de temps.

Lorsque les autres se sentent mal à l'aise dans leur environnement matériel, je sens en général ce que je dois faire pour les soulager (changer l'éclairage, proposer d'autres sièges).

Je perds les pédales lorsqu'on essaie de me faire faire trop de choses à la fois.

J'essaie vraiment d'éviter de commettre des erreurs ou des oublis.

Je fais en sorte d'éviter les films ou les émissions qui contiennent des scènes de violence.

Je m'énerve lorsque beaucoup de choses se passent autour de moi.

La faim provoque en moi une forte réaction, perturbe ma concentration et mon humeur.

Les changements qui se produisent dans ma vie m'ébranlent.

Je remarque et j'apprécie les parfums et les goûts délicats, les bruits doux, les subtiles oeuvres d'art.

Je fais mon possible pour éviter les situations inquiétantes ou perturbatrices.

Lorsque je dois rivaliser avec d'autres ou lorsque l'on m'observe pendant que je travaille,je perds mon sang froid et j'obtiens un résultat bien pire que lorsqu'on me laisse tranquille.

Lorsque j'étais enfant, mes parents ou mes enseignants semblaient me considérer comme sensible ou timide.


Comment vous noter ?

Si vous avez coché 12 affirmations ou plus, vous êtes probablement hypersensible. Mais aucun test psychologique n’est d’une exactitude absolue. Même si vous n’avez coché qu’une ou deux affirmations, mais qu’il s’agit d’une affirmation particulièrement empathique, peut-être pourriez-vous vous qualifier d’hypersensible.

Pour aller plus loin, vous pouvez lire le livre d’Elaine Aron « Ces gens qui ont peur d’avoir peur ou Mieux comprendre l’hypersensibilité.« 

Et n’hésitez-pas à aller voir les articles ci-dessous pour en savoir plus :

Les affirmations de ce test sont extraites du livre « Ces gens qui ont peur d’avoir peur. Mieux comprendre l’hypersensibilité » de  Elaine N. Aron, paru en 2013 aux éditions de L’Homme. Ce test est reproduit ici avec l’aimable autorisation de l’auteure. Toute copie ou reproduction est interdite sans autorisation des ayant droits. 

Acheter ce produit sur Amazon

Enregistrer

416 Partages
Partagez415
Tweetez
Enregistrer1
Partagez