Freud disait qu’être parent est le métier le plus difficile au monde. Mais être un parent hypersensible est encore plus difficile. Le bruit, le manque de sommeil, les réflexions profondes, la gestion des émotions… cela fait beaucoup à gérer. On peut très vite se sentir dépassé et ne pas reconnaitre nos réactions.

Voici 7 conseils que j’ai moi-même appliqués pour avoir un équilibre familial quand on est parent et hypersensible…

1. Communiquer

C’est à mon avis, le point le plus important. Communiquer et s’exprimer pour aider note famille à comprendre nos besoins et nos réactions. Expliquer à son enfant que nous avons besoin de moment de calme, seul.

Mettre en place ma routine matinale n’a pas été chose facile. Il m’a fallu de la patience et du lâcher-prise pour faire comprendre à mon enfant que j’avais besoin de méditer tous les matins. Quand il était petit, je me levais avant lui pour m’accorder au moins 15 mins pour moi. Certains matins ce n’était tout simplement pas possible, étant un super lève tôt, il arrivait au début de ma méditation et il avait besoin de son câlin du matin, notre rituel douceur.

2. Montrer l’exemple

Mon enfant étant lui aussi hypersensible, il me semble indispensable de lui monter comment prendre soin de lui, ça fait partie de mon rôle de parent. Lui montrer les bienfaits d’un moment de calme, l’importance de s’exprimer et d’expliquer ce que l’on ressent.
Les personnes hypersensibles absorbent les émotions et pensées des autres, mais entre un enfant et un parent c’est encore plus intense. Verbaliser ce qu’on ressent et expliquer pourquoi, permet à notre enfant d’apprendre à faire la part des choses entre ce qui lui appartient ou pas. Et surtout qu’il ne se sente pas responsable de cette émotion.

3. Contrôler le désordre

Beaucoup de personnes hypersensibles se sentent submergées par l’encombrement visuel. Délimiter un espace de jeux pour son enfant, que ce soit sa chambre où il pourra sortir tous ses jouets ou un espace dans le lieu de vie commun. Par exemple, mettre dans un coin du salon un coffre à jouets pour pouvoir ranger plus facilement en fin de journée.

Un bout de nature

4. Mettre un peu de nature dans la maison

La nature a des vertus apaisantes pour les hypersensibles. J’ai la chance de vivre sous un climat tropical dans une maison avec un jardin, la nature est très présente chez moi. Si cela n’est pas votre cas, faites entrer un bout de nature chez vous. Disposez des plantes vertes et des fleurs. Mon enfant adore rapporter des graines, des cailloux, des fleurs… il y a un espace nature dédié dans la maison pour qu’il y dépose tous ces trésors.

5. Créer un espace zen

La création d’un espace calme et apaisant est essentiel pour les hypersensibles. Dans cet espace vous pouvez vous retirer lorsque vous êtes surexcité .
Chez moi, j’ai aménagé un petit espace pour méditer mais c’est aussi un espace pour le calme où je viens me ressourcer quand je suis en hyperstimulation. Juste le fait d’écouter le son d’un bol tibétain, d’allumer une bougie ou encore de lire un texte inspirant m’aide à calmer mon système nerveux et à être de nouveau disponible pour mon enfant.

6. Créer et profiter d’une zone sans bruit

Quand mon enfant est à l’école ou chez un copain, je profite pleinement de ce moment sans bruit. Mais quand il est à la maison, il devient plus difficile d’avoir un moment sans bruits. J’ai donc établi une règle quand il est avec des copains, les jeux bruyants se déroulent à l’extérieur. La maison est une zone de calme et c’est un peu mon refuge quand les enfants jouent et courent partout.

7. Éviter l’hyperstimulation émotionnelle

Cela fait plus de 15 ans que je n’ai plus la télévision. Choisir en conscience la façon dont je nourris mon esprit et mes émotions fait partie des bases essentielles pour prendre soin de mon hypersensibilité. Comment pourrais-je être disponible pour mon enfant si je suis submergée par mes émotions ? Et finalement, je suis toujours informée, mais à petite dose, des sujets importants que ce soit par les médias sociaux ou par les personnes qui m’entourent.

Même si être un parent hypersensible peut sembler contraignant pour nos enfants l’écoute, la douceur et l’amour que nous pouvons leur apporter sont les choses les plus merveilleuses et les plus essentielles à leur épanouissement. Donc aucune culpabilité à avoir !

N’hésitez pas à partager votre expérience de parents hypersensibles en commentaire.

644 Partages
Partagez640
Tweetez
Enregistrer4
Partagez