Vous avez certainement déjà entendu parler de la zone de confort et vous avez déjà dû essayer d’aller au-delà pour atteindre tel ou tel objectif. Comment avez-vous vécu cette expérience ? Vous avez peut-être ressenti du stress, de l’anxiété voire même de la panique. Mais en osant sortir de cette zone, en agissant, vous avez peut-être ressenti un sentiment de grande satisfaction et même de fierté.
Sortir de sa zone de confort c’est tenter de nouvelles expériences, c’est oser voir plus grand et se dépasser. C’est une belle aventure que de partir à la découverte de ce qui se passe au-delà de cette zone, c’est tout simplement plonger dans la vie. Mais qu’est-ce que c’est réellement que la zone de confort ? Peut-on s’épanouir au-delà de sa zone de confort quand on est hypersensible ? Et comment trouver son équilibre ?

… Il meurt lentement celui qui devient esclave de l’habitude refaisant tous les jours les mêmes chemins, celui qui ne change jamais de repère, ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements ou qui ne parle jamais à un inconnu…Vis maintenant ! Risque-toi aujourd’hui !  Agis tout de suite ! Ne te laisse pas mourir lentement ! Ne te prive pas d’être heureux ! PABLO NERUDA

La zone de confort, qu’est-ce que c’est ?

La zone de confort, c’est un état psychologique, un environnement rassurant dans lequel on se sent à l’aise. C’est l’ensemble des habitudes, des activités et des attitudes qui nous sont familières et dans lesquelles on se sent bien et où on évite le stress, la peur du jugement ou la peur de l’échec. C’est un peu notre cocon.
Le problème c’est que cette zone de confort nous limite beaucoup puisqu’elle nous coupe de toutes nouvelles expériences et nous maintient dans un état limitant qui ne nous permet pas de nous dépasser pour atteindre de nouveaux objectifs.
Cette zone de confort est notre prison dorée. C’est facile et sans risques. On s’y sent bien, confortable, rassuré mais au final on est enfermé par nos peurs et nos doutes. Cela nous empêche de continuer notre croissance et notre épanouissement et cela nous coupe de notre bonheur personnel.

La zone de confort

Sortir de sa zone de confort ne signifie pas qu’on doit risquer de se mettre en danger ou de trop repousser ses limites. Chacun a sa propre zone de confort. En sortir est une démarche qui doit se faire tout en se respectant et en écoutant ses besoins car cela génère de l’anxiété et entraîne une réaction de stress. Il est donc encore plus essentiel pour nous hypersensibles, de bien se laisser guider par nos ressentis et d’être à l’écoute des signaux envoyés par notre corps.
Au-delà de la zone de confort il y a deux zones bien distinctes qu’il faut connaître pour pouvoir savoir où on se trouve et ajuster au fur et à mesure.

Les 3 zones à connaître

La zone optimale de performance ou zone de challenge. C’est la zone dans laquelle chaque situation est une occasion d’apprendre. La performance est améliorée par une petite quantité de stress. En effet, le stress est aussi un booster, il permet d’améliorer la concentration et l’attention. Il permet d’améliorer les performances jusqu’à un certain seuil optimal. Ce « bon » stress nous procure de bonnes sensations. C’est là où réside toute la subtilité pour une personne hypersensible, qui est plus facilement excitable et sujette au stress.
Au-delà, l’effet positif généré par le stress se détériore et la performance diminue, là nous sommes dans la zone de panique. Les émotions deviennent trop fortes, on ne sait plus comment agir, on est dans la confusion et notre niveau d’énergie diminue.

L’idéal est de trouver le bon équilibre pour maximiser le temps passé dans la zone optimale de performance.

Comment trouver sa zone de challenge et s’épanouir ?

  1. Identifiez votre zone de confort c’est avant tout apprendre à mieux vous connaître. Prenez un moment pour observer vos comportements et vos habitudes et demandez-vous si votre mode de vie actuel vous aide à accomplir ce que vous souhaitez réaliser dans la vie. Demandez-vous quels sont vos qualités et vos atouts, vos forces et vos faiblesses. Est-ce que la vie que vous vivez aujourd’hui est en adéquation avec ce que vous êtes réellement, avec vos rêves et désirs ?
  2. Positionnez-vous en débutant. A chaque nouvelle étape ou dans chaque nouvelle situation nous sommes en apprentissage. Pour trouver le bon équilibre afin d’être dans sa zone de challenge, il faut accepter de se tromper, d’expérimenter tout en étant très indulgent avec soi. En effet, vous allez parfois vous retrouver à faire des choses qui vont être dans votre zone de panique et en toute humilité, il faudra accepter de faire un pas en arrière pour apprendre afin de revenir plus tard dans la zone de challenge.
  3. Amenez progressivement le changement. Changer vos habitudes, modifier un comportement n’est pas toujours chose facile et surtout cela ne se fait pas en un claquement de doigt. Alors pour sortir en douceur de votre zone de confort, il me semble important de commencer par des choses simples et de développer au quotidien votre curiosité et une nouvelle façon de voir. Examinez aussi ce qui se passe en vous. Comment avez-vous vécu cette nouvelle situation la première fois ? Et au bout de 10 jours? Vous verrez que vous vous habituerez de plus en plus rapidement au changement et surtout que chaque petit pas est important. C’est un nouvel état d’esprit à cultiver car votre cerveau va s’habituer à faire face petit à petit à l’inattendu et à l’imprévu.
  4. Évaluez régulièrement votre niveau d’énergie et de satisfaction pour jauger où vous vous trouvez. Si vous vous sentez sécurisé, tranquille mais qu’il vous manque cette petite étincelle, cet enthousiasme, vous êtes dans votre zone de confort. Si vous vous sentez vidé, dans un état de stress important ou que vous vous sentez poussé au-delà de vos limites… vous êtes dans votre zone de panique. Là, faites PAUSE et ajustez pour revenir à votre zone de challenge.

Sortir de sa zone de confort ne veut pas forcément dire accomplir de grandes choses ou passez de rien à tout. N’oubliez pas, ce qui peut-être dans la zone de panique d’une personne peut être dans la zone de confort d’une autre. Il est vraiment indispensable de déterminer votre propre zone de confort. Écoutez-vous, écoutez vos propres envies et désirs et même si cela ne correspond pas aux stéréotypes, suivez tout de même votre cœur. Osez croire en vous et en vos rêves et ayez confiance en votre ressenti, il est votre meilleur guide. La zone de challenge, pour nous hypersensibles, peut être bien différente de ce que la société met en avant, donc avancez pas à pas vers ce qui vous correspond et surtout, prenez-y du plaisir. 🙂

Vous avez apprécié cet article, laissez-moi un commentaire et surtout partagez-le !

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :blogsereine,