Pour les personnes hypersensibles, apprendre à poser de saines limites est une des clés vers plus de bonheur et de paix intérieure. En effet, notre forte empathie, notre ressenti plus intense du monde et des autres font que pour notre équilibre et notre bien-être, apprendre à se protéger et à poser un cadre sain et respectueux est primordial.

Pendant longtemps j’ai eu le sentiment de subir ma vie : difficulté à dire non, à être à l’écoute de mes besoins, à avancer de façon constructive… Cette envie de faire plaisir et d’aider était très présente et dictait mes faits et gestes, mais je m’oubliais totalement. Je ressentais, au fur et à mesure que je m’éloignais de ce respect de moi-même, une grande frustration et de l’injustice. J’étais la seule responsable de ce que je vivais parce que je ne savais pas comment poser des limites et je craignais réellement les conflits. C’était vraiment épuisant et surtout ce n’était pas bénéfique à mon bien-être. Cette sensation d’avancer de 3 pas puis de reculer de 5 était devenue insupportable. J’ai donc décidé d’apprendre à poser un cadre et des limites saines pour moi.

Une limite est comme un filtre que vous établissez et qui détermine ce que vous définissez comme acceptable pour vous. Si vous n’avez pas de limites qui vous protègent et qui vous définissent (au niveau de l’identité), vous pouvez avoir tendance à vous laisser balloter par la vie et par les autres. Vous n’avez pas de pilier, de cadre clair qui vous aident à vous orienter au niveau physique, émotionnel et mental. Poser des limites claires et saines est essentiel pour se protéger de toute manipulation et abus.

Voici quelques signes qui montrent que vous n’avez pas encore totalement réussi à poser de saines limites :

  • Pour plaire aux autres, vous acceptez d’aller à l’encontre de vos valeurs et de votre bien-être.
  • Vous avez une confiance aveugle dans le jugement des autres.
  • Vous laissez les autres vous définir.
  • Vous attendez des autres qu’ils comblent tous vos besoins.
  • Vous ressentez de la culpabilité et de l’inconfort quand vous dites « non ».
  • Vous ne dites rien quand on vous maltraite.
  • Vous tombez amoureux de quelqu’un que vous connaissez à peine.
  • Vous vous sentez responsable du bonheur des autres.
  • Vous évitez les conflits par peur du rejet ou de l’abandon.
  • Votre niveau de bien-être est basé sur la façon dont les autres vous traitent.
  • Vous êtes en couple pour ne pas être seul.

Comment établir de saines limites quand on est hypersensible ?

  • Accordez-vous le droit : Reconnaissez que vous avez le droit de poser vos limites et d’établir un cadre. Vous n’avez pas seulement le droit, mais vous devez prendre la responsabilité de la façon dont vous permettez aux autres de vous traiter.
  • Clarifiez : Vous ne pouvez pas définir de bonnes limites si vous ne savez pas où vous vous situez. Identifiez vos limites physiques, émotionnelles, mentales et spirituelles. Clarifiez ce que vous pouvez tolérer et identifiez ce qui crée de l’inconfort et du stress pour vous. Plus vous allez savoir avec précision ce que vous voulez vivre, plus cela va devenir facile de vous positionner et de gérer vos priorités.
  • Faites-vous confiance : Vous êtes la personne la mieux placée pour connaître et répondre à vos besoins. Vous savez ce que vous voulez et vous connaissez vos valeurs. Ne laissez personne prendre ces décisions pour vous. De saines limites vous permettent de respecter vos besoins, vos capacités et votre individualité.
  • Faites de votre bien-être votre priorité : Les besoins et sentiments des autres ne sont pas plus important que les vôtres. Prendre d’abord soin de vous est important pour vous mais aussi pour les autres. En effet, penser d’abord à vous, vous permet de cultiver une meilleure relation avec les autres car vous avez l’énergie et la tranquillité nécessaires pour être plus présent à eux.
  • Soyez assertif : L’assertivité c’est la capacité à s’exprimer et à affirmer ses droits tout en respectant  ceux des autres. Cela passe donc par le fait d’oser dire non et d’être direct. Rappelez-vous que vous ne dites pas « non » à la personne mais à sa demande et que surtout, vous vous dites « OUI ».
  • Commencez petit : Comme toute nouvelle habitude, apprendre à poser ses limites demande de la pratique. Avancez pas à pas et soyez indulgent avec vous-même. Tout ne sera pas parfait du premier coup et certaines fois seront plus faciles que d’autres, mais c’est normal, ça fait partie du processus de changement.
L'assertivité conduit vers la confiance et l'estime de soi.

L’assertivité conduit à la confiance et l’estime de soi.

Lorsque nous avons acquis cette capacité à poser de saines limites, …

… nous améliorons notre confiance en nous et nous avons une meilleure vision de nous-même.
… nous sommes plus en contact avec la réalité.
… nous avons de meilleures relations avec les autres.
… nous ne sommes plus dans le doute et la confusion.
… nous améliorons notre communication.
… nous sommes plus stables émotionnellement car nous avons moins le sentiment de subir les choses.
… nous avons plus de clarté et de contrôle sur nos vies.

Apprendre à poser mes limites a été essentiel dans plusieurs domaines de ma vie et cela m’a permis de ne plus me laisser embarquer dans des relations toxiques. Ma relation avec les autres, leur regard sur moi et ma vie ont réellement changé depuis que j’ai décidé d’appliquer ces règles et de me faire confiance.

Dites-moi en commentaires, si c’est une chose facile pour vous de poser vos limites ou si au contraire c’est une capacité que vous devez encore développer.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

62 Partages
Partagez62
Tweetez
Enregistrer
Partagez