978 words3.8 min read

Comment établir de saines limites quand on est hypersensible?

AUTEUR
La première grande étape de mon aventure intérieure a été de découvrir que j'étais hypersensible. Cela m'a permis de me reconnecter à mon corps et à mes émotions. Ensuite, mon intuition m'a guidée vers la compréhension des mécanismes de l'ego pour que je me relie petit à petit à mon âme et que je décide totalement de me dédier à éveiller cette autre conscience.
NEWSLETTER

Reçois les nouveaux articles et les évènements à venir

Pour les personnes hypersensibles, apprendre à poser de saines limites est une des clés vers plus de bonheur et de paix intérieure. En effet, notre forte empathie, notre ressenti plus intense du monde et des autres font que pour notre équilibre et notre bien-être, apprendre à se protéger et à poser un cadre sain et respectueux est primordial.

Pendant longtemps j’ai eu le sentiment de subir ma vie : difficulté à dire non, à être à l’écoute de mes besoins, à avancer de façon constructive… Cette envie de faire plaisir et d’aider était très présente et dictait mes faits et gestes, mais je m’oubliais totalement. Je ressentais, au fur et à mesure que je m’éloignais de ce respect de moi-même, une grande frustration et de l’injustice. J’étais la seule responsable de ce que je vivais parce que je ne savais pas comment poser des limites et je craignais réellement les conflits. C’était vraiment épuisant et surtout ce n’était pas bénéfique à mon bien-être. Cette sensation d’avancer de 3 pas puis de reculer de 5 était devenue insupportable. J’ai donc décidé d’apprendre à poser un cadre et des limites saines pour moi.

Une limite est comme un filtre que vous établissez et qui détermine ce que vous définissez comme acceptable pour vous. Si vous n’avez pas de limites qui vous protègent et qui vous définissent (au niveau de l’identité), vous pouvez avoir tendance à vous laisser balloter par la vie et par les autres. Vous n’avez pas de pilier, de cadre clair qui vous aident à vous orienter au niveau physique, émotionnel et mental. Poser des limites claires et saines est essentiel pour se protéger de toute manipulation et abus.

Voici quelques signes qui montrent que vous n’avez pas encore totalement réussi à poser de saines limites :

  • Pour plaire aux autres, vous acceptez d’aller à l’encontre de vos valeurs et de votre bien-être.
  • Vous avez une confiance aveugle dans le jugement des autres.
  • Vous laissez les autres vous définir.
  • Vous attendez des autres qu’ils comblent tous vos besoins.
  • Vous ressentez de la culpabilité et de l’inconfort quand vous dites « non ».
  • Vous ne dites rien quand on vous maltraite.
  • Vous tombez amoureux de quelqu’un que vous connaissez à peine.
  • Vous vous sentez responsable du bonheur des autres.
  • Vous évitez les conflits par peur du rejet ou de l’abandon.
  • Votre niveau de bien-être est basé sur la façon dont les autres vous traitent.
  • Vous êtes en couple pour ne pas être seul.

Comment établir de saines limites quand on est hypersensible ?

  • Accordez-vous le droit : Reconnaissez que vous avez le droit de poser vos limites et d’établir un cadre. Vous n’avez pas seulement le droit, mais vous devez prendre la responsabilité de la façon dont vous permettez aux autres de vous traiter.
  • Clarifiez : Vous ne pouvez pas définir de bonnes limites si vous ne savez pas où vous vous situez. Identifiez vos limites physiques, émotionnelles, mentales et spirituelles. Clarifiez ce que vous pouvez tolérer et identifiez ce qui crée de l’inconfort et du stress pour vous. Plus vous allez savoir avec précision ce que vous voulez vivre, plus cela va devenir facile de vous positionner et de gérer vos priorités.
  • Faites-vous confiance : Vous êtes la personne la mieux placée pour connaître et répondre à vos besoins. Vous savez ce que vous voulez et vous connaissez vos valeurs. Ne laissez personne prendre ces décisions pour vous. De saines limites vous permettent de respecter vos besoins, vos capacités et votre individualité.
  • Faites de votre bien-être votre priorité : Les besoins et sentiments des autres ne sont pas plus important que les vôtres. Prendre d’abord soin de vous est important pour vous mais aussi pour les autres. En effet, penser d’abord à vous, vous permet de cultiver une meilleure relation avec les autres car vous avez l’énergie et la tranquillité nécessaires pour être plus présent à eux.
  • Soyez assertif : L’assertivité c’est la capacité à s’exprimer et à affirmer ses droits tout en respectant  ceux des autres. Cela passe donc par le fait d’oser dire non et d’être direct. Rappelez-vous que vous ne dites pas « non » à la personne mais à sa demande et que surtout, vous vous dites « OUI ».
  • Commencez petit : Comme toute nouvelle habitude, apprendre à poser ses limites demande de la pratique. Avancez pas à pas et soyez indulgent avec vous-même. Tout ne sera pas parfait du premier coup et certaines fois seront plus faciles que d’autres, mais c’est normal, ça fait partie du processus de changement.
L'assertivité conduit vers la confiance et l'estime de soi.

L’assertivité conduit à la confiance et l’estime de soi.

Lorsque nous avons acquis cette capacité à poser de saines limites, …

… nous améliorons notre confiance en nous et nous avons une meilleure vision de nous-même.
… nous sommes plus en contact avec la réalité.
… nous avons de meilleures relations avec les autres.
… nous ne sommes plus dans le doute et la confusion.
… nous améliorons notre communication.
… nous sommes plus stables émotionnellement car nous avons moins le sentiment de subir les choses.
… nous avons plus de clarté et de contrôle sur nos vies.

Apprendre à poser mes limites a été essentiel dans plusieurs domaines de ma vie et cela m’a permis de ne plus me laisser embarquer dans des relations toxiques. Ma relation avec les autres, leur regard sur moi et ma vie ont réellement changé depuis que j’ai décidé d’appliquer ces règles et de me faire confiance.

Dites-moi en commentaires, si c’est une chose facile pour vous de poser vos limites ou si au contraire c’est une capacité que vous devez encore développer.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Commentaires

  1. Odile 20 octobre 2016 at 21 h 21 min

    « Vous n’avez pas de pilier, de cadre clair qui vous aident à vous orienter au niveau physique, émotionnel et mental. Poser des limites claires et saines est essentiel pour se protéger de toute manipulation et abus. » Oui ! combien ça me parle !! C’est ce que j’appelle avoir une colonne vertébrale, ce qui permet de garder son cap, savoir où est son nord en toute circonstance, sans se diluer dans les ondes chantantes. Bref, s’incarner pleinement.
    Nous avons tous nos mots pour dire les choses, alors merci d’avoir posé ceux-ci dans cet article, j’y ai retrouvé mes images instantanément, et donc mes mots.

    • Gaëlle 24 octobre 2016 at 15 h 02 min

      Bonjour Odile, nous avons chacun nos propres mots et un pilier (ou une colonne vertébrale) est effectivement essentiel pour avancer, tout en restant bien ancré, vers notre bien-être. Merci pour votre commentaire, prenez bien soin de vous. 🙂

  2. Nadine 28 octobre 2016 at 10 h 36 min

    Merci Gaëlle pour cet article dans lesquel je me reconnais tellement.je ne suis pas encore arrivée à poser un cadre,definir mes besoins,les respecter… c’est un long chemin…pas à pas

    • Gaëlle 28 octobre 2016 at 14 h 54 min

      Merci Nadine pour le partage de votre expérience. En effet, ce n’est pas facile de faire la clarté et de poser un cadre sain qui respecte nos besoins. Mais comme vous le dites, pas à pas on y arrive. Continuez à avancer vers votre bien-être. 🙂

    • johann 25 mars 2020 at 12 h 53 min

      Bonjour
      Je pense avoir clairement besoin de poser des limites et effectivement c’est difficile pour moi.
      Je n’ai pas de mal à donner mon avis et à être franche.
      Pour le reste je me reconnais dans ce que vous écrivez.
      Auriez vous des techniques pour commencer à poser des limites et que les autres les respectent svp?

  3. christiane 28 octobre 2016 at 15 h 01 min

    Bonjour Gaëlle, je viens à peine de découvrir grâce à votre blog que j’étais hypersensible, une révélation, mon regard sur ma vie à complètement changé, je me comprend enfin. Alors oui cet article me parle mais le chemin pour moi est encore long et ardu. Poser ses limites est probablement la choses la plus difficile pour moi, ça me tétanise. Je vais néanmoins tenter de suivre vos conseil en commençant petit. Belle journée.

    • Gaëlle 28 octobre 2016 at 16 h 09 min

      Bonjour Christiane et merci pour votre commentaire. Découvrir qu’on est hypersensible n’est pas anodin. Même si un voile se lève et qu’on comprend mieux pourquoi on réagit comme ci ou comme ça, ça chamboule toujours. Prenez le temps de bien accueillir ce nouveau regard que vous posez sur vous et votre vie. Prenez bien soin de vous. Gaëlle 🙂

  4. corinne 28 octobre 2016 at 21 h 28 min

    bonsoir Gaelle
    Malheureusement je suis complétement dans la premiére fase ….mercisss d avoir posé ses mots si vrai
    et qui résonne dans moi…
    Je sais que j arriverai a nouveau a retrouvé cette confiance et cet amour de moi ….
    merci pour tout ce que vous faites pour nous aidés.
    bien a vous
    Corinne

    • Gaëlle 31 octobre 2016 at 10 h 21 min

      Bonjour Corinne, merci pour votre commentaire. Je crois que réussir à poser de saines limites est un des défis des hypersensibles. On doit gérer tellement de paramètres comme des sens exacerbés, un mental envahissant par moment, être une éponge émotionnelle… ça fait beaucoup de choses à comprendre et à clarifier avant d’apprendre à s’aimer et à se respecter. Avec de la patience et de l’autocompassion, on y arrive :). Prenez bien soin de vous. Gaëlle

  5. mickaelle 28 octobre 2016 at 21 h 36 min

    Chère Gaëlle,
    comme vous le dites si bien, poser ses limites demande du temps. Je vois le chemin parcouru.Quand je fais un retour en arrière, je me rends compte que cela s’est fait par étapes et sur des années.J’ai d’abord mis fin à deux amitiés toxiques et retrouver deux autres amies avec lesquelles j’entretiens une relation saine et qui me poussent vers le haut.Puis j’ai posé mes limites vis à vis de mes parents en affirmant mes propres choix. Je prends conscience aujourd’hui que la souffrance que j’éprouve dans mon travail aujourd’hui est pour me faire évoluer car elle m’oblige à définir mes limites au niveau professionnel..En effet, le poste que j’occupe ne correspond plus à mes valeurs et surtout ne respectent plus mes besoins, mes capacités.J’en viens à ne plus me respecter.J’ai beau dire stop,d’exprimer ma souffrance face à cette pression et à cette surcharge de travail, la hiérarchie ne m’entend pas.Mon objectif à court terme est donc de trouver un poste plus en accord avec moi même et par la même occasion de rehiérarchiser mes priorités: Moi avant tout et surtout avant le boulot.
    J’apprends au fur et à mesure ce que je veux et surtout ce que je ne veux plus!
    Merci Gaelle pour tes publications.Merci pour tes conseils, tes pistes afin de mieux vivre notre hypersensibilité.Ca fait tellement de bien de trouver quelqu’un qui nous comprenne.Longue vie à ton blog.

    • Gaëlle 4 novembre 2016 at 22 h 42 min

      Bonjour Mickaelle, merci pour ton commentaire et ton retour. Bravo pour le chemin parcouru et pour ta perception des choses. En effet, chaque expérience est là pour nous faire évoluer et le voir ainsi, accepter, garder confiance et lâcher prise nous amène à plus de bonheur. Belle continuation, au plaisir. 🙂 Gaëlle

  6. Valeri e 30 octobre 2016 at 19 h 48 min

    Bonjour Gaëlle,

    Merci pour ce bel article
    Je vais le partager.

    Tu arrives à mettre des mots sur ce que je vie. De savoir qu’il y a d’autres personnes comme moi d’hypersensibles et qui vivent les mêmes émotions, Ca fait du bien.

    Bravo sereinehypersensibilité!

  7. […] faire aimer, à être reconnu et à plaire aux personnes qui nous étaient chères. C’est donc difficile de poser des limites, de s’aimer et de se respecter. Tout cela étant conditionné par un manque de confiance et […]

  8. LAÏ-GO 7 juillet 2019 at 21 h 50 min

    Bonsoir,
    Ton article m’interpelle aujourd’hui.
    En effat recemment j’ai osé dire non à une amie pourtant tres proche, mais celle ci prends tres mal mon Non.
    Sur le coup, j’etais choquer par sa reaction. Apres coup je me suis dis que non je n’allais entrer encore dans le jeu « je suis la méchante et elle la victime »
    Je ny refuse, je ne pense pas etre dans mon entetement à m’excuser d’avoir dit et oser dire non!
    Je commence mon évolution mais mon entourage comprenne pas encore.
    J’avoue que je suis blessé par la reaction de mon amie mais je ne veux pas faire marche arriere je veux continuer à oser dire non quand cela me convient pas
    Suis je en tord?
    Merci d’avance pour une petite reaction de ta part.

    • Gaëlle 8 juillet 2019 at 12 h 11 min

      Bonjour 🙂
      Tu as tout à fait le droit de dire « non ». Si ce n’est pas habituel de ta part, les autres peuvent être dans l’incompréhension. C’est essentiel d’apprendre à s’affirmer et à se respecter. Donc je ne peux que t’encourager à continuer à prendre soin de toi comme tu le fais. Félicitations de te choisir !

      • Laurence 13 juillet 2019 at 21 h 32 min

        Merci grandement de ta réponse

        J’avoue que ce n’est pas facile mais j’ose esperer que j’avance enfin dans le sens que je souhaite.

        Merci de me rassurer sur ce choix que j’ai fais pour moi

        Je suis dans le tout début de mon évolution pas facile certe mais je suis determinée à y arriver.

        Depuis que je peux mettre un mot sur ma « personnalité » sensible je revis progressivement, je vois les choses autrement

        Merci beaucoup

      • johann 25 mars 2020 at 19 h 11 min

        Bonjour
        Je pense avoir clairement besoin de poser des limites et effectivement c’est difficile pour moi.
        Je n’ai pas de mal à donner mon avis et à être franche.
        Pour le reste je me reconnais dans ce que vous écrivez.
        Auriez vous des techniques pour commencer à poser des limites et que les autres les respectent svp?

  9. Maria 7 août 2019 at 17 h 29 min

    Merci pour cet article. Je me demande encore si je suis hypersensible. pour moi, un hypersensible est quelqu’un de + alors que je me sens tellement -. Et en même temps, je me retrouve dans les caractéristiques, c’est ce que je suis en train de vivre. Il va falloir que je mette en place ces limites.