Parfois, dans la vie on est rattrapé par nos peurs, nos doutes, un problème qu’on a cherché à éviter ou à fuir. Une réflexion, un comportement peuvent provoquer un choc émotionnel qui va nous plonger dans une grande détresse. Ou encore, on peut devoir affronter une maladie, la perte d’un emploi, la fin d’une relation.

Ces moments là on les a tous connus et moi la première. Je suis comme chacun de vous passée par des moments difficiles voire très difficiles où j’ai cru que je ne me relèverais jamais et, certainement, j’en connaîtrai encore. Avec le recul, je me rends compte que ces périodes ont toujours été très riches en enseignements, sur moi, sur ma vision du monde et sur les autres. J’en suis toujours sortie plus forte, avec une vision plus claire de ce que je voulais changer ou améliorer dans ma vie et avec plus d’énergie parce que « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort » et « c’est dans l’échec que l’on apprend ». Ces moments sont une invitation à grandir.

On a le droit de douter et de trébucher de temps en temps face aux défis que la vie met sur notre chemin. On a le droit de s’accorder un temps pour se ressourcer. Ce temps est parfois indispensable aussi bien pour notre corps que pour notre esprit. Après avoir traversé ces moments délicats, j’ai remarqué que je me suis remise sur pied en suivant le même processus.

C’est ce que j’ai eu envie de partager avec vous dans cet article en espérant que vous pourrez y puiser quelques conseils pour sortir de ces moments difficiles.

1. Se reposer

Notre corps et notre esprit sont parfois tellement fatigués pour continuer que la seule chose que l’on puisse faire c’est de se reposer et se ressourcer. C’est un message que notre corps nous envoie pour nous dire stop, il est temps de changer quelque chose et il est temps d’apprendre à s’aimer.

J’ai traversé quelques moments comme ça et malgré la détresse dans laquelle j’ai pu être dans l’instant, je remercie encore ces moments car ils ont été le déclic pour des prises de décision et des changements salvateurs qui m’ont permis de me rapprocher un peu plus de qui je suis et de mes rêves.

2. Penser un peu plus à soi

Penser à soi n’a rien d’égoïste bien au contraire.

Je me souviens de la première fois que j’ai pris l’avion avec mon fils. En écoutant attentivement les consignes de sécurité, j’ai été surprise d’entendre que les parents ou accompagnants devaient d’abord mettre leur masque à oxygène avant de s’occuper de leur enfant.

Et bien dans la vie c’est la même chose, on ne peut pas s’occuper des autres et leur accorder du temps et de l’amour si on ne se l’accorde pas en premier. Cela implique aussi que nous devons parfois nous éloigner ou couper avec certaines relations ou schémas toxiques.

3. Savoir s’entourer

Savoir reconnaître qu’on a besoin d’aide et oser demander à un ami ou à un thérapeute est une grande force. On ne peut pas toujours tout maîtriser et on a besoin parfois de juste s’abandonner, de passer le relais à quelqu’un de compétent qui saura prendre soin de nous. Choisissez quelqu’un qui saura accueillir votre hypersensibilité et vous écouter. N’ayez pas peur d’exprimer vos besoins et de couper court si cela ne vous convient pas.

4. Faire confiance

Avoir la foi et m’en remettre à Dieu, à l’Univers, à la Vie… peu importent nos croyances, ce n’est pas quelque chose que j’ai eu l’habitude de faire car je n’ai pas reçu d’éducation religieuse. C’est pourtant une attitude que j’ai appris à développer avec les années et qui m’aide beaucoup. De chaque moment difficile j’ai pu tirer un enseignement important et je sais maintenant que je vais en sortir grandie. En effet, j’ai pu observer que dans les moments difficiles, ne sachant plus comment faire, j’ai été obligée de lâcher prise et de m’abandonner à la vie, de faire confiance et d’accepter ce que j’étais en train de vivre en sachant que c’était pour mon bien.

5. Comprendre

Essayer de comprendre ce qui a pu vous amener à vivre ces moments et changer de comportement, de positionnement en conséquence.

Dans mon cas, cela a souvent été un manque d’affirmation et une envie de plaire aux autres en m’oubliant. Au fur et à mesure des expériences, j’apprends à me positionner différemment. Et même si parfois c’est maladroit, j’accepte et je reste aimante avec moi-même parce que cela fait partie de mon apprentissage.

6. Passer à l’action

Une fois ressourcé et avec les idées claires, on peut décider quelle direction prendre et faire des choix qui vont venir contribuer à notre bien-être. Le changement ne se fera pas du jour au lendemain, mais c’est grâce à nos actes et à nos nouveaux choix que les choses iront dans un sens de plus en plus bénéfique pour nous.

Alors, choisissez d’être heureux et autorisez vous le bonheur !

Dites-moi en commentaire si cet article vous a apporté de nouvelles pistes pour affronter les moments difficiles.

177 Partages
Partagez158
Tweetez
Enregistrer19
Partagez