501 words1.9 min read

Entre Deux

AUTEUR
La première grande étape de mon aventure intérieure a été de découvrir que j'étais hypersensible. Cela m'a permis de me reconnecter à mon corps et à mes émotions. Ensuite, mon intuition m'a guidée vers la compréhension des mécanismes de l'ego pour que je me relie petit à petit à mon âme et que je décide totalement de me dédier à éveiller cette autre conscience.
NEWSLETTER

Reçois les nouveaux articles et les évènements à venir

Naviguer dans cet entre deux, l’entre deux mondes.

« L’ancien » n’est plus… Je ne reviendrai pas à ma vie d’avant. Avec ma conscience d’aujourd’hui, je ne souhaite ni alimenter ni faire partie de cet « ancien » monde. Celui qui divise, qui inverse les valeurs, qui se nourrit de peurs, qui favorise la manipulation et le jugement.

Et « le nouveau », n’est pas encore car il se construit petit à petit, en moi, en nous… Je le fais grandir en moi. J’observe ce qui émerge de cette nouvelle conscience et les choix qui en découlent. La matérialisation n’est pas encore concrète. Je sais quel chemin emprunter mais je ne connais pas le « comment ». Je me laisse donc porter par ce qui m’appelle en lâchant au mieux mon mental et mon ego.

Alors je navigue dans cet entre deux. Je fais de mon mieux pour mettre le plus de conscience dans mes pensées, mes actes, mes paroles et mes choix, pour être intègre avec mon âme. Mais ça résiste, mon ego résiste fortement. J’ai parfois l’impression de me sentir submergée par cet ego qui est froissé, blessé, qui a besoin de contrôler et de tout comprendre, qui a peur aussi et qui doute.

Des périodes d’éclaircies, où la lumière jaillit, où tout semble évident, où la joie et la légèreté me portent… alternent avec des phases de brouillard, où la confusion, l’impuissance et le désespoir sont présents chaque jour. Mais je sais que tout cela n’est qu’un passage, pas-sage, une invitation à faire grandir ma foi, à expérimenter de plus en plus l’amour, à renforcer ma volonté, à révéler des parts d’ombre.

Je constate que mon cheminement à changé. Malgré l’inconfort que ces périodes peuvent me faire vivre, je garde le cap et je tiens bon. Je m’accorde les pauses nécessaires pour prendre soin de moi mais je ne quitte pas le chemin, je me laisse moins happer par mes programmes égotiques. J’avance avec de plus en plus de confiance en ce que me dicte mon âme.

« Ce par quoi tu tombes, est cela même par quoi tu t’élèves dit le Kularnava Tantra dans sa sagesse. Nous protestons contre les « catastrophes » apparemment inutiles et arbitraires qui viennent frapper notre cœur ou notre chair et nous accusons « l’Ennemi », mais ne serait-ce pas plutôt l’âme elle-même (non le mental extérieur, mais l’Esprit au-dedans) qui a accepté et choisi ces épreuves pour se développer et passer rapidement par l’expérience nécessaire, tailler le chemin, fût-ce au risque d’endommager gravement sa vie extérieure et son corps ? Pour l’âme en voie de croissance, pour l’Esprit au-dedans de nous, les difficultés, les obstacles, les attaques ne seraient-ils pas un moyen de grandir, d’intensifier sa force, d’élargir son expérience, de s’entraîner à la victoire spirituelle ? » Extrait de: Satprem. « Sri Aurobindo ou l’Aventure de la Conscience. »

Commentaires

Articles similaires