Le 28 novembre 1913

AUTEUR
La première grande étape de mon aventure intérieure a été de découvrir que j'étais hypersensible. Cela m'a permis de me reconnecter à mon corps et à mes émotions. Ensuite, mon intuition m'a guidée vers la compréhension des mécanismes de l'ego pour que je me relie petit à petit à mon âme et que je décide totalement de me dédier à éveiller cette autre conscience.
NEWSLETTER

Reçois les nouveaux articles et les évènements à venir

Dans ce calme recueillement qui précède le lever du jour, mieux qu’à tout autre moment, ma pensée monte vers toi, seigneur de notre être, dans une ardente prière.

Que ce jour qui va commencer apporte à la terre et aux hommes un peu plus de pure lumière et de paix véritable ; que ta manifestation soit plus complète et ta douce loi plus reconnue ; que quelque chose de plus haut, de plus noble, de plus vrai soit révélé à l’humanité ; qu’un amour plus vaste et plus profond se répande afin que les plaies douloureuses se cicatrisent ; et que ce premier rayon de soleil qui va poindre soit l’annonciateur de joies et d’harmonies, le symbole de la glorieuse splendeur cachée dans l’essence de la vie.

Ô divin maître, permets que ce jour soit pour nous l’occasion d’une consécration plus complète à ta loi, d’un don plus intégral à ton œuvre, d’un oubli plus total de soi, d’une illumination plus grande, d’un amour plus pur ; permets qu’en une communion toujours plus profonde et constante avec toi, nous nous unissions toujours mieux pour être tes dignes serviteurs. Écarte de nous tout égoïsme et tout mesquin orgueil, toute convoitise et toute obscurité, afin qu’entièrement embrasés de ton divin amour, nous soyons tes flambeaux dans le monde.

Un silencieux cantique monte de mon cœur comme la blanche fumée des parfums d’orient.

Et avec la sérénité du parfait abandon, je te salue dans le jour qui se lève !

– Prières et méditations, La Mère

Commentaires